mardi 21 avril 2020

Confinement

Il y a beaucoup de manipulation de la part de l’état et des médias en utilisant notamment la peur. Les informations télévisées, par exemple, ont tellement mis l’accent sur le contrôle des sorties par les policiers et les contraventions que j’ai été très surprise lors de ma première sortie après le début du confinement de voir beaucoup de voitures sur les routes et aucun policier... 
Et il y a le piège de la colère et de la révolte face à toute cette manipulation et au sentiment d’impuissance qui peut s’élever. Un sentiment d’impuissance car le mental cherche des solutions à la hauteur de ses capacités donc limitées puisqu’il n’a pas accès à la Connaissance totale liée à une situation. Mais lorsque nous nous sommes heurtés à suffisamment de murs, que nous avons pu constater à quel point les solutions proposées par le mental ne mènent qu’à des impasses, cela fait prendre conscience que la solution ne peut pas être horizontale, ne peut pas venir du mental...

D’un autre côté, ce confinement est l’occasion de s’arrêter de courir, de faire une pause dans notre course consumériste et d’en prendre conscience d’ailleurs. Je retrouve le plaisir de faire moi-même plutôt que d’acheter tout fait ou de payer quelqu’un d’autre pour faire à ma place (faire son pain, son ménage, cultiver un jardin nourricier... ). C’est donc l’occasion de retrouver plus d’autonomie et je réalise à quel point il en faut peu pour être heureux.
C’est un bouleversement des habitudes qui redonne ses lettres de noblesse à la Créativité en faisant avec ce qui est déjà là... dans les placards, le réfrigérateur et dans le jardin, pour cuisiner de nouvelles recettes par exemple.
Je passe beaucoup de temps dans le jardin et je ressens le frémissement de vie accrue de la nature. Il y a un contentement intérieur d’être là, dans ce calme, en harmonie avec cette nature resplendissante qui reprend ses droits.

Donc il y a cette conscience de la manipulation étatique qui s’est lourdement servie de la peur mais il y a aussi ce retour aux sources, à l’autonomie et la joie profonde de vivre plus tranquillement, en accord avec son environnement : une solution verticale, confiante, intérieure...